Présentation du club


Le DOJO DE LA SEVRE regroupe aujourd'hui 190 licenciés. Les enfants peuvent démarrer l'initiation au judo dès l'age de 4 ans durant les séances d'éveil judo. Il n'y a ensuite pas de limite d'âge pour pouvoir commencer et pratiquer le judo. A Saint Laurent, le mercredi et le vendredi, les cours se déroulent dans le dojo de la nouvelle salle "La clef des Sports" située entre les deux écoles. A Mortagne, le lundi et le mardi, c'est au dojo Stéphane Traineau du complexe sportif.

 

Pour ceux qui souhaitent s'entretenir physiquement sans les contraintes du combat, le Taïso est fait pour eux. Au programme, développement de la capacité respiratoire, renforcement musculaire et bonne humeur.

 

Les cours sont sous la responsabilité de David Mandin (cours à Saint Laurent) et de Jean-François Tijou (cours à Mortagne). Ils sont tout deux professeurs d'éducation physique et sportive et titulaire également du Brevet d'Etat d'Educateur Sportif 1er degré option Judo. L'équipe est complétée par trois ceintures noires : Richard Huéber, Alain Le Berre et Eric Pasquier.

 

Le club participe à de nombreuses manifestations organisées par le comité départemental de judo mais aussi à des inter-clubs qui se déroulent aux alentours de Saint Laurent sur Sèvre. Il organise également en février un interclub et un gala en juin.

 

L'objectif principal du club est d'offrir à ses pratiquants un cadre et une ambiance conviviale où chacun doit pouvoir trouver sa place. Les compétiteurs doivent pouvoir progresser mais ceux qui se sentent moins concernés par les résultats sportifs aiment à venir aux cours pour la bonne humeur, le plaisir de se défouler et d'apprendre des techniques.

 

Il existe également au Dojo de la Sèvre une formation spécifique pour la préparation du nage-no-kata nécessaire à l'obtention du grade de ceinture noire 1er dan. Plusieurs judokas sont d'ailleurs en attente de l'obtention de cette précieuse ceinture.

 

Les valeurs du judo sont donc importantes au sein du club et la maxime "entraide et prospérité mutuelle" reste notre référence.